La mairie

L'église Saint-Médard

UN PEU d'HISTOIRE
En bas de la page                                                                                L'EGLISE SAINT MEDARD 

 

Croix 1V17022 jpf sep 202011 1 02Copie de 231

 

L'église SAINT-MÉDARD de notre commune fait partie d'un vaste ensemble départemental

 

Eglise st medard depliant exterieur 1Eglise st medard depliant interieur

 DEPLIANT CI-DESSUS réalisé par les membres de l'association du patrimoine .

 

 

Invitation patrimoine

 

 

Les journées du patrimoine  en 2022

 

C’était une première, découverte de l’église Saint Médard.

Samedi 17 et dimanche 18 septembre derniers se déroulaient Les Journées du Patrimoine, une manifestation nationale.

Asnières-la-Giraud a participé à l’événement : l’association Les Ateliers du Patrimoine avait décidé de proposer un parcours, autour et dans l’église Saint-Médard.

Ainsi, la Présidente Mme Dominique Giovannini a mis en valeur l’architecture complexe de l’église depuis sa construction, ainsi que ses abords, en mettant l’accent sur des aspects connus ( par exemple la Grand’goule ) et d’autres plus inaperçus ( un gnomon ).
 

M. Daniel Bouthier a retrouvé l’Histoire, des Gallo-romains à nos jours, évoquée et résumée par cinq vitraux de l’église, peu observés : Eustelle (Saintes), Radegonde (Poitiers), Médard (Soissons), Louis de Gonzague (Rome) et l’Abbé Papilleau (Asnières !) étaient parmi nous…
 

M. Michel Régnier a remis dans leur contexte quatre grands tableaux accrochés dans la nef, lourds de sens et d’histoire ; deux d’entre eux ont d’ailleurs été peints par une Asniéroise.

Les personnes présentes lors de ces deux beaux après-midis ont renoué avec le passé, parfois avec leur passé.

Merci à toutes et à tous ; l’histoire se poursuit.

Changeons notre regard... sur le patrimoine.

Visite ext 1 1Les Ateliers du Patrimoine                           

 

                                                               Les 17 et 18 septembre 2022

Visite int 1

----------------------------------------------------

De jour :

 

Sm l

 

De nuit :EN BLEU pour La France en bleu : AUTISME 

Eglise bleue l

SCULPTURE

En observant le clocher (à l'extérieur) on aperçoit des sculptures :

Sud a droite

Sud a gauche

Img 1183Img 1200Img 1270

                                                          Vitrail avec St Medard 

Mais qui était Saint Médard ??

Evêque de Noyon, (né en 456-décédé en 545) très populaire pour ses actes de bonté en tout genre.
Saint Médard est le patron des personnes emprisonnées, des personnes atteintes d’une maladie mentale,
des agriculteurs et des viticulteurs. Dès qu’il est arrivé au paradis, il fut chargé de la pluie.
De ce fait, un surnom fut donné à Saint Médard « le saint pluvieux ».

Il est invoqué contre le mauvais temps, pour (ou contre, selon le cas) la pluie,
pour le bon déroulement de la moisson et pour le soulagement des maux de dents.

Comme dit le proverbe : « S'il pleut à la Saint Médard, Il pleut quarante jours plus tard.

 

11 nov 348CfCopie de 11 nov 179

La petite Chapelle                        Le confessionnal 

- Chaire à prêcher : La chaire datant du 19èmeest assez bien conservée. L’objet
surmontant le couronnement de l’abat voix (sans doute une croix) a disparu.

ON NE PEUT PAS  PARLER D'UNE EGLISE SANS PARLER DE SA CLOCHE 


Copie de asnieres 5 bapteme l e 24 janvier 1932

La cloche

Elle fut mise en place en 1667 et refondue en 1931 grâce à la générosité de l’abbé Papillaud ancien curé d’Asnières.

Ce sont Monseigneur Curien évêque et Monsieur l’abbé Anneraud curé de Saint Hilaire de Villefranche
qui baptisèrent la cloche. (Le curé Anneraud venait en vélo de St Hilaire pour faire la messe à Asnières)

A cette époque le maire de la commune était Marcel Richard.

Le nom de la cloche est Marie Madeleine.

Son parrain est Clément Chartier.

Sa marraine est Georgina Berlay.

Son poids est de 260 kilos.

Sa note est le DO Dièse.
Inscription sur la cloche : Bmo Maura Congrégations Patrona Coenbitae Angeracences 1667.

« Je pleurs les morts, j’appelle les vivants, je chasse l’orage. »

Son baptême a eu lieu le 24 janvier 1932.
La cloche est accrochée en hauteur dans un beffroi sommairement consolidé.
Le mécanisme a été conservé : la marque « Lussault à Marçay »
Il pourrait être nettoyé et exposé dans un lieu protégé.

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

  La colllectivité réalise  petit à petit des travaux 

 20180522 171830

CI-DESSUS  LES TRAVAUX DU MUR EXTERIEUR DE LA SACRITIE  EN 2018 

DES TRAVAUX DE LA FACADE EN 2015
DES TRAVAUX TOITURE (remaniement tuiles) EN 2017
DES  TRAVAUX RAMPE pour personne à mobilité reduite 2018
Mise en place d'extincteurs et alarme incendie En 2019 

DES TRAVAUX ELECTRIQUES dans le cloché ont été réalisé pour la sécurité du bâtiment 

 Il faut entretenir notre patrimoine, c'est un devoir !!! aux dires du maire.

------------------------------------------------------------------------------------------

On trouve aussi  l'église SAINT-MÉDARD dans l'inventaire suivant :

Saint-Michel

Jeanne d'Arc

------------------------------------------------------------------------------------------

 
Depuis plusieurs années, notre commune participe 
à la journée mondiale de l'autisme,
 
L'église sera habillée de bleu (comme les autres années)
Nous la garderons en bleu pendant tout le mois d'avril .


                  La France en bleu,
lumière d'espoir pour les personnes avec autisme.

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

MUSIQUE / CONCERT dans l'église Saint Médard

On se souvient…
en 1976 à l’occasion de l’année Romane « Musique pays roman ».
en 1977 le centre international de recherches musicales et domination de Saintes avec le groupe «  concert of Marike de Londres ».

en 2013 concert et chorale dans l’église avec l’école de musique de Saint Hilaire de Villefranche.

avant le concert du 23 juin 2017 

Avant le concert

© commission SIC

Concert eglise 2017

pendant le concert :

Concert 23 06 2017 l

© commission SIC

Et le patrimoine religieux (cliquer ici)

&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

Eglise012Gros travaux en 2010 

UN PEU D' HISTOIRE 

L’église Saint Médard
Avez-vous bien regardé votre église ?

L’église est un édifice que l’on doit examiner avec intérêt.

De l’église du 12ème siècle ne subsistent que le mur du chevet jusqu’au dessus des trois fenêtres romanes dont il est percé, et les soubassements du mur Sud. L’église, vraisemblablement ruinée pendant la guerre de cent ans, fut relevée au 14ème et la façade complètement refaite au 19ème dans le style gothique.

Les trois fenêtres du chevet plat sont de même hauteur, celle du centre est la plus simple, elle est surmontée d’une archivolte à pointes de diamant. Les deux autres, qui l’encadrent sont plus riches, leurs pieds droits sont formés de colonnes dont les chapiteaux sont ornés de feuillages finement sculptés, un entrelacs et un autre d’une tête grotesque semblant avaler la colonne. Leurs archivoltes sont formées de croissants affrontés.

En saillie sur le mur Nord, est construit un clocher carré accosté à chaque angle d’un contrefort plat. La corniche du premier étage est soutenue par des modillons assez espacés, petits et très frustes. Sur chaque face de ce premier étage s’ouvrent deux fenêtres accolées, du XIIème siècle longues et étroites, abritées par une grande arcature dont l’archivolte à pointes de diamant est ornée au milieu de l’arc légèrement brisé et à chacune de ses extrémités d’une tête grotesque. Au dessus, une petite fenêtre tréflée et une flèche en charpente couverte d’ardoises. Le mur Nord et le mur Sud, percés de fenêtres gothiques sans ornement, sont flanqués de contreforts ainsi que les angles de la façade.

Sur le mur Sud, une petite chapelle du 13èmesiècle est construite en saillie.

La façade Ouest, refaite au 19ème est ornée d’une porte gothique encadrée de colonnes dont les chapiteaux sont bien sculptés, au dessus existe un oculus.
A l’intérieur, la nef est formée de quatre travées dont les croisées d’ogives qui soutiennent une voûte refaite en plâtre, reposent sur des culots. Cependant, les dernières qui précèdent le chœur reposent sur deux colonnes romanes formées d’un gros pilier quadrangulaire flanqué en avant d’une grosse colonne destinée primitivement à porter un doubleau et latéralement de deux petites dont les chapiteaux de feuillages sont assez frustes.

Deux culots sont à signaler, ce sont les premiers, celui de droite représente un animal à tête humaine et celui de gauche une sirène avec sa tête de femme, aux grands seins pendants, tenant de sa main gauche sa queue de poisson. Petite chapelle à droite dans l’église

Les trois fenêtres du chevet sont ornées comme à l’extérieur.
Celle du milieu très simple, les deux autres encadrées de colonnes. Les trois archivoltes sont formées de marguerites.

Extrait du livre écrit par Christian FERRU 

 

 

 

quelques vues

Date de dernière mise à jour : 26/09/2022

Ajouter un commentaire