La mairie

LES COMMEMORATIONS

 

LES COMMÉMORATIONS

 C'est bien plus qu'un jour de repos: 
C'est tout d'abord un jour du souvenir et la transmission aux jeunes, dit le maire.

 

Commémoration du 08 mai 2022 à Asnières-la-Giraud.

 

"Vous pouvez voir un tournesol sur la gerbe, un autre sur le pupitre, ce n’est pas un hasard" dit le maire !

Cette année, on va semer des graines de tournesol autour du monument aux morts.

Tout un symbole ! 

Le dimanche 08 mai 2022, le Maire, les élus ainsi que Mme. MASSERON, représentante des médaillés militaires de la 416ème section et le Maire Honoraire,  se sont  rendus autour du monument aux Morts pour rendre un hommage aux 6 soldats de la commune tombés pour la France, pour notre liberté,  lors de la seconde guerre mondiale. 

La cérémonie a commencé par une minute de silence, en hommage à M. Jean-Pierre GAUCHET, ancien combattant et président des anciens combattants du 17 qui nous a quitté récemment.

Une gerbe a été déposée, suivie d'une minute de silence. 

Les noms des " 6 hommes morts" pour la France ont été cités. 

M le Maire a lu un discours personnel dans lequel il a retracé la mémoire de "ces 6 hommes " qui se sont battus pour notre liberté ; ''partis''  bien trop jeunes, bien trop tôt, dont certains avaient fondé une famille avec des enfants en bas âge.

Tout un symbole : 

Le  tournesol représentant la loyauté, le sacrifice, l'admiration et la FIDÉLITÉ (symbole qui va parfaitement à nos héros qui ont été fidèles à notre FRANCE, jusqu'à la dernière minute de leur vie) 

Ces graines ont été semés autour du monument  par un élu pour rappeler et garder le souvenir de ces héros  et aussi pour que nous soyons toujours fidèles par la pensée envers ces héros.

Un message de  la ministre déléguée aux anciens combattants  a été lu par M. Bourdeverre, adjoint et référent à la Défense. 

Une trentaine de personnes ont assisté à la cérémonie dont un enfant qui a déposé un bouquet de fleurs au pied du monument. 

"En 1945, nous pensions tous que les guerres seraient terminées et bien NON encore aujourd’hui en 2022 , on se bat encore dans plusieurs pays et notamment à la porte de l’Europe, en UKRAINE,

avec  un vrai massacre, des civils des enfants sont tués.

C’est une réelle catastrophe, une vraie barbarie."

 

Le maire termina son discours personnel en demandant à TOUS de construire la PAIX.

 

Un vin d'honneur a été servi aux convives pour clore la cérémonie.

A l'issue, les élus , et un couple d'Asnières invité pour l'occasion, se sont retrouvés au restaurant de la localité pour partager un déjeuner… un moment convivial. 

 

M Bourdeverre Eric Adjoint à la communication
Référent à la Défense. 

Img 0187

Img 0186

 

Cérémonie du 11 Novembre  2021 à Asnières - la - Giraud

Le public avait répondu présent à l'occasion de la cérémonie du 11 novembre 2021. Une cinquantaine de personnes, tous âges confondus s'est rassemblée autour du monument aux morts et tout proche du massif avec 42 pensées et des 42 croix blanches représentant les 42 héros de la commune, morts pour la France.

Après le dépôt des gerbes et de quelques fleurs des enfants, des conseillers municipaux ont énuméré les 42 hommes de la commune tombés au combat, sans oublier la minute de silence. Comme à toute cérémonie commémorative, M. le maire a lu un message personnel retraçant les 4 années de guerre. Mme MASSERON, représentante de la 416ième section des médaillés militaires de St-Jean-D 'Angély a évoqué l'histoire de la médaille militaire. M. BOURDEVERRE, adjoint, capitaine honoraire et délégué à la défense, représentant la gendarmerie, a lu le message officiel de la ministre déléguée auprès des anciens combattants.
Aussi, cette cérémonie a eu lieu sous les notes de musique de l’ADMS.

M.le maire remercia le public et notamment les enfants en disant que « cette présence lui faisait chaud au cœur. »

Un vin d'honneur fut ensuite offert par la municipalité sous le préau de l'école primaire.

A l'issue, les élus se sont retrouvés au restaurant, en invitant Mme. MASSERON. C’est devenu un rituel ,puisqu’à chaque cérémonie commémorative, les élus souhaitent inviter une personne de la population pour échanger, dialoguer.

 

Eric Bourdeverre.Le 11 novembre 2021

 

Cérémonie du 14 juillet 2021 à Asnières - la - Giraud,

 

A Paris : le thème était «  GAGNER L’AVENIR. »

 

Pour la seconde année consécutive, les élus d'Asnières-La-Giraud ont tenu à célébrer la cérémonie du 14 juillet, tout en respectant les gestes barrières (port du masque...).

A cet effet, rendez-vous a été donné à la population à 11H15 devant la mairie pour un cortège ; dans lequel on notait, outre la présence d'une vingtaine d'Asniérois(ses), des élus, de Mme MASSERON, représentante des médaillés militaires de la 416ème section, du Lieutenant GENEX, de la compagnie Gendarmerie de St Jean d'Angély, M MADE maire honoraire, sous la ''baguette'' de l'orchestre de l'A.DM.S de St Hilaire de Villefranche.

Après un tour à pied dans le bourg le tout en musique, la cérémonie a débuté par le traditionnel dépôt de gerbe, suivi de la minute de silence. M. le maire a lu un discours personnel dans lequel il a retracé l'histoire de la révolution et la fin de la monarchie, sans oublier de remercier les militaires d’hier et d’aujourd’hui. Cette année, il a souligné que les attentats sont un type de guerre où des personnes perdent la vie et cela sans rien n’avoir demandé. Il a mis aussi en lumière les hommes et les femmes de l’ombre qui œuvrent pour éviter les attentats, qui œuvrent pour notre paix.

A l'issue de cette cérémonie, un apéritif offert par la municipalité a été servi sur le terrain de boules (en plein air!) fort apprécié des participants.

Photo 14 07 2021

A l'issue de la cérémonie les élus avec époux (ses) ont poursuivi la journée devant un barbecue à la maison du sport. Pour l'occasion, à la dernière minute, un couple d'Asniérois a été invité au repas... initiative appréciée des convives qui devrait être renouvelée lors des prochaines cérémonies commémoratives.
Les élus souhaitent des invités à leur table pour échanger ensemble… à suivre.

 

E/B C/F

Invitation 14 juillet

 

----------------------------------

 

CÉRÉMONIE COMMÉMORATIVE DU 8 MAI 2021

le samedi 8 mai à 12h.

Pour raisons sanitaires liées à la crise du coronavirus.

La cérémonie se déroulera  avec un public restreint, donc il n'y aura pas de cortège .

"Ce n'est pas une annulation mais une adaptation"

Ce jour , les élus d’Asnières-la-Giraud vont déposer une gerbe
au monument aux morts .

Comme habituellement, M. le Maire va lire ce jour un discours personnel.
M. Bourdeverre adjoint et délégué à la Défense donnera lecture du discours officiel.

Le port du masque sera obligatoire .
Pas de vin d’honneur .
Merci  de votre compréhension.

Le maire Christian Ferru 

Précision de dernière minute 

La Préfecture a adressé cette 

information (Ci-dessous) ce lundi 3 mai concernant le 8 mai 2021 

 "La  cérémonie se déroulera  en format  restreint et en respectant strictement les mesures de 
distanciation. La présence du public devra être limitée" 

 Merci d'informer la mairie de votre venue.

Le 8 mai 2021

Cérémonie du 08 mai à Asnières-la-Giraud.

Le samedi 08 mai 2021 à 12H00, les élus se sont

rendus autour du monument aux Morts pour rendre un hommage aux soldats de la commune tombés

 pour la France lors de la seconde guerre mondiale.Une gerbe a été déposée,  suivie d'une

minute de silence.

Les noms des " 6 hommes morts" pour la France

ont été cités par M. BAUDOUIN,1° adjoint.

M. le Maire a lu un discours personnel dans lequel il a

 rappelé la mémoire de  "ces hommes " partis bien trop tôt, des hommes qui se sont battus pour notre

 liberté . Le maire a tenu à souligner la présence de la Résistance qui était dans tout le pays et

 notamment à Asnières. Il a su nous livrer des faits concrets de cette période.

Le maire fit remarquer que les travaux d’éclairage qui sont commencés au monument aux morts à

 comme objectif principal :

Éclairer les noms de nos Asnièrois inscrits sur

 le monument, mettre sous la lumières nos héros d’hier.

M. BOURDEVERRE, adjoint et délégué à la défense a

quant à lui lu un message de Mme. DARRIEUSSECQ, Geneviève, Ministre déléguée auprès de la Ministre des Armées.

Hélas, compte tenu des contraintes sanitaires imposées, la  cérémonie s'est déroulée avec un public restreint.

Eric Bourdeverre Commission Information 

Copie 0 img 1283 copie

---------------------------------------------------------------------

CEREMONIE du 11 novembre 2020

 

C'est à huis clos que s'est déroulée la commémoration de l'armistice de la guerre de 1914-1918. 

Dans le contexte sanitaire de ce deuxième confinement, 
les élus de la commune se sont réunis autour du monument au mort pour célébrer cette commémoration.

 

Img 5018 corrige e

 

Tout d'abord la cérémonie a débuté par une minute de silence,

et un dépôt de gerbes de chaque côté du monument où sont inscrits les noms des Asniérois  

tombés pour la France au cours de la Grande Guerre. 

 

Img 9206 reduite

 

Mesdames Trochut et Rasse, Messieurs Guérin et Foucher ont procédé à l'appel aux morts.

Monsieur le Maire a ensuite enoncé un discours personnel réalisé pour cette occasion,

Monsieur Bourdeverre a, lui, ennoncé 
le discours officiel de Madame la ministre déléguée auprès de la ministre des armées, chargée de la Mémoire et des Anciens combattants.

 

E lus

 

Enfin, Monsieur le maire a évoqué le nom des combattants morts pour la France en cette année 2020.

Il a fait remarqué que cette liste comportait 4 noms l'an passé et que cette année, hélas, il y a une page remplie de noms soit 
20 hommes décédés lors de leur mission militaire.

 

Img 5035

 

CEREMONIE DU 14 juillet 2020

Pour raisons sanitaires liées à la crise du coronavirus, le Président de la République a été contraint d'annuler 

le célèbre défilé militaire du 14 juillet qui se déroule à Paris.
 

La cérémonie se déroulera avec un public restreint.

"Ce n'est pas une annulation mais une adaptation", a-t-on souligné à l’Élysée.
Il souhaite faire de cette date du 14 juillet l'occasion de rendre hommage au personnel soignant et aux employés des services de santé. 

Dans le même espritles élus d’Asnières-la-Giraud vont déposer une gerbe

au monument aux morts le Mardi 14 juillet 2020 à 12h.

Il n'y aura pas de cortège. 

Fleur 14 juilllet 1

M le Maire fera un discours en hommage aux héros d’hier et d' aujourd’hui.

Cliquez ici poue en prendre connaissance  Discours 14 juillet 2021Discours 14 juillet 2020 (673.91 Ko)

 

Invitation 

Cette cérémonie se déroulera avec un public restreint.

Merci de se faire connaître en mairie (l’après midi) si vous désirez être présent ce jour.

Nous vous demandons de bien vouloir respecter la distanciation physique,

le port du masque est très fortement conseillé.

Compte tenu des mesures sanitaires, le verre de l’amitié ne pourra pas être servi à la suite de cette cérémonie. 
Nous vous remercions de votre compréhension.

Le maire Christian Ferru et l’équipe municipale 

 

 

CEREMONIE DU 8 MAI 2020

Le 8 mai 2020

La nouvelle équipe étant élue et non mise en place, ce sont les élus (2014-2020) qui
ont assuré avec leur présence  cette cérémonie .

La cérémonie du 08 Mai s'est déroulée compte tenues des contraintes sanitaires avec les élus et un public restreint.

Une gerbe a été déposée au Monument aux Morts et un discours personnel a été lu par M. le Maire.

 

 

 

CEREMONIE DU 11 NOVEMBRE 2019 
Une  cérémonie avec une pensée toute particulière  aux femmes pendant cette guerre avec 42 bougies allumées. 
 Ne pas oublier ces années de guerre 

DISCOURS LE 11 NOVEMBRE 2019 de M.le maire 

 

Mme la représentante des Médaillés Militaires (de la 416ème section des militaires)
M. le représentant l’Association des Anciens Combattants et Victimes de Guerre
Messieurs les sous-officiers de la Gendarmerie
Monsieur le Maire Honoraire
Mesdames et Messieurs les élus
Mesdames les professeurs des écoles.
Mesdames et Messieurs les descendants de nos héros
Mesdames et Messieurs les musiciens
Mesdames et Messieurs
Chers enfants (devant le podium)
Chers amis.

 

Bienvenue à toutes et à tous autour de ce monument morts .

 

Souvenez-vous , il y a déjà un an , nous avions glorifié nos héros en l’honneur du centenaire de la première guerre mondiale . La France toute entière , toutes les communes ,avec une certaine fierté, avaient tout mis en œuvre pour honorer nos hommes , nos disparus , nos guerriers.
Lors de ce moment , il y a un an, nous étions TOUS unis par le son des cloches à la même heure dans tout le pays .
Une vraie communion, un accord entre nous TOUS planait dans notre ciel .

 

Aujourd’hui, avec beaucoup de joie , cette cérémonie commémorative perdure dans toutes les communes . Tous ces hommes morts pour notre pays , dont 42 hommes de la commune méritent un hommage remarquable et exceptionnel.
Oui , ces hommes sont partis défendre nos couleurs , Nous leurs devons BEAUCOUP. et notre devoir est de ne pas oublier leur courage.

Aujourd’hui , je souhaite parler des femmes qui ont eu aussi un courage exemplaire .Celles qui ont été proches de ces guerriers, autour des combattants,..des femmes sont aussi décédées dans un total silence , certaines sont parties dans les tranchées pour soigner, pour sauver nos hommes.

Aujourd’hui, j’ai une forte pensée pour toutes ces femmes qui sont aussi tombées lors des combats. Oui je veux parler des infirmières , des soignantes , des panseuses ...des brancardières .

Aujourd’hui, il me fallait rendre hommage à ces infirmières  et à ce personnel soignant qui ont accompagné les soldats et la population durant tout le conflit.

Elles furent surnommées les « anges blancs« ,

On comptait 100 000 femmes dont 30 000 infirmières et 70 000 bénévoles au service de l’armée.
« Toutes ces femmes par un bel élan de patriotisme et un besoin de générosité , voulaient être infirmières, bien que beaucoup d’entre elles fussent incapables de supporter la vue du sang. Elles ne se rendaient pas bien compte du rôle de l’infirmière. Il fallut donc endiguer cette foule de bonnes volontés, faire des cours, organiser des examens (…) »Dit notre histoire

 Ces infirmières ont eu un grand rôle et notamment à cette époque, elles se sont occupées de tout. Elles ont fait le ménage, elles ont cuisiné pour les blessés, elles ont apporté une gaîté auprès des soldats qui ont vu les pires horreurs, elles ont réconforté ...

 Les infirmières étaient de véritables héroïnes de la Grande guerre

(Monuments aux infirmières de Reims. Source CRDP Reims)

On comptera près de 350 infirmières qui décéderont durant la Grande Guerre. La Croix-Rouge recensera 105 infirmières qui perdront la vie durant les bombardements , 105 infirmières tuées lors de différents bombardements ou même lors d’attaques. 246 infirmières décéderont de suite de maladies contractées durant la guerre, notamment par la tuberculose. On comptera également 2 500 infirmières blessées.

L’investissement des soignantes françaises mais également étrangères fut remarquable . Les  forces alliées comptaient aussi des médecins et des infirmières.

L’État français décorera plus de 10 223 infirmières et attribuera UNIQUEMENT 323 légions d’honneur.Dsc 6591 1
Un grand merci à ces femmes qui elles aussi ont supporté l’horreur devant tous les blessés de guerre.
Aujourd’hui, je tiens à souligner leur ferveur , le courage de ces femmes avec un dévouement fantastique.

BOUGIES
Aussi , devant ces 42 petites bougies allumées, et avec le langage des bougies qui est bien vaste, tout se dit :
Par ce geste, je veux exprimer avant tout une lumière de paix Que nos 42 hommes reposent en paix
Ces flammes qui se consument , expriment aussi l’idée du SACRIFICE

Dans une période où l’on a tous besoin de réconfort autour d’une ambiance chaleureuse et lumineuse. C’est le moment idéal pour égayer et réchauffer nos cœurs avec ces bougies.Qu’elles dégagent pour nous TOUS une ambiance chaleureuse et accueillante envers l’autre.

Le 11 novembre 2019

Pour terminer ,une petite précision, je vais m’arrêter sur 3 noms

Vachon Maurice, Sarrazin Georges , Ferdinand Gouineau

Le nom et prénom de ces 3 hommes sont gravés sur notre monument mais aussi sur le monument de la commune de MAZERAY
puisque leurs familles étaient présentes sur ses 2 communes.

VACHON Maurice de Longeville de Mazeray , se maria en 1914 à Marie Angèle CHARDAN d’Asnières
SARRAZIN Georges né à La Laigne d’ Asnières en 1880 , se maria en 1902 à MAZERAY à Marie Alida PINEAU

GOUINEAU Ferdinand Né à Mazeray en 1879 , se maria en 1905 à Marie Isabelle GRASSET d’Asnièeres la Giraud.


Aussi, tant que je pourrais m’exprimer, m’exclamer !!!
Vous allez dire que je me répète mais je tiens à souligner et à le faire entendre
 

"Le 11 novembre n’est pas un jour comme les autres ; c’est un jour du souvenir.

Le 11 novembre est un moment que l’on ne doit pas effacer de nos mémoires,
le 11 novembre ne doit pas être gommé de nos calendriers.
Le 11 novembre doit être gravé dans nos cœurs et ceux de nos enfants"

 

Surtout que ces" POILUS" ne tombent jamais dans l’oubli et dans l’ignorance.

QUE le 11 novembre soit présent à jamais dans la tête de nos futures générations

Ces hommes, morts pour NOUS, méritent de la reconnaissance, de la gratitude pour l’éternité. »

 

CEREMONIE DU 8 MAI 2019

 

8 5 2019

Cette cérémonie avec la pluie qui tomba à ce moment

Une  cérémonie avec une pensée toute particulière  
sur la résistance , même à Asnières-La-Giraud
 Ne pas oublier ces années de guerre 

8 mai 1 

DISCOURS DU 08 MAI 2019 par M.le maire 

Mesdames et Messieurs                                                                       
Chers Asniérois.

Aujourd’hui, je tiens à vous parler de la Résistance qui a eu lieu dans notre pays lors de cette guerre 39-45.
N’oublions pas ces Résistants ! N’oublions pas ces hommes de l’ombre !
75 ans après la fin de la 2eme guerre mondiale, l'histoire de la résistance en France suscite encore des débats.

Les archives parlent …
Des dossiers administratifs de résistants sont au ministère de la défense
sous-série GR 16 P Intitulé Dossiers individuels du bureau Résistance
Nombre d’éléments Environ 600 000 dossiers, 1500 mètres linéaires (et tout n’a pas été répertorié)

La résistance,
ce mouvement s'est opposé à l'occupation à partir de la Seconde Guerre mondiale.
Ce terme était plutôt utilisé pour une lutte contre l'occupation nazie pendant la Seconde Guerre mondiale,
dans divers pays de l’Europe où l'Allemagne fut dominante.


Les résistants étaient des hommes et des femmes de tous âges mais souvent jeunes voire très jeunes.
Moins nombreuses que les hommes, les femmes y étaient souvent cantonnées dans des rôles subalternes.
Ils  étaient issus de toutes les couches sociales.
Toutes les sensibilités politiques de gauche comme de droite, toutes les sensibilités philosophiques et religieuses étaient représentées au sein de la résistance.
Volontaires engagés dans l'action clandestine, les résistants risquaient à tout moment d'être dénoncés, arrêtés, torturés, emprisonnés, exécutés ou déportés.
Ils constituaient une toute petite minorité courageuse, qui a suscité à la fin de l'Occupation un mouvement social beaucoup plus vaste, entraînant l'adhésion de la majorité des Français.

L'engagement dans la résistance a été plus ou moins précoce, dès 1940-1941 ou au contraire plus tardif, en 1943-1944.
Les motivations des résistants étaient diverses : 
- refus de la défaite et de l'occupation allemande,

- refus du régime de Vichy et de la collaboration,

- volonté de combattre pour libérer la France.

La résistance a revêtu des formes multiples qui allaient de l'attentisme prudent ou l'écoute de la BBC, jusqu'à la l'action directe (attentats, sabotages) ou la lutte armée dans les maquis, en passant par les manifestations patriotiques, le renseignement, la diffusion de la presse clandestine, la participation à des réseaux d'évasion, le refus du Service du travail obligatoire ( STO ) mis en place à la fin de 1942 et au début de 1943.
Les résistants étaient isolés et face à des épreuves de tout genre.
Ils ne pouvaient guère compter sur la population accablée par la défaite, soucieuse d'assurer d'abord sa survie et terrorisée par les menaces de représailles, ni sur l'aide des Alliés qui a tardé à venir et est restée limitée.
Le bilan
Lorsque s'achève la libération de la France au printemps 1945, avec la réduction des dernières poches tenues par les Allemands, le bilan est lourd : 20 000 tués au combat, 30 000 fusillés, plus de 60 000 déportés, dont près de la moitié sont morts dans les camps.
Mais le sacrifice des résistants n'a pas été inutile et l'action de la résistance, même si elle n'a été qu'une force d'appoint, a bien servi la France.
Cette action a été reconnue par le commandant en chef des armées alliées en Europe.
Certains résistants se sont engagés dans la nouvelle armée française reconstituée et qui ont poursuivi le combat aux côtés des Alliés, ont permis d'associer la France à la victoire de 1945 sur l'Allemagne nazie.
Enfin, la Résistance est parvenue à réaliser l'union la plus large, à rétablir la République et à amorcer un renouveau.
Au lendemain de la guerre, beaucoup de résistants ont été déçus parce que le rétablissement  par la 5eme République, en 1946, du régime d'assemblée ne correspondait pas à l'idéal de changement profond qui avait motivé leur engagement dans la Résistance. 
Confrontés à la reconstitution des partis traditionnels, les résistants ne sont pas parvenus à  créer un grand parti de la résistance, mais ils  ont cependant joué un rôle important dans la reconstruction administrative, politique, économique et sociale de la France.
La vie politique française allait être durablement marquée par l'héritage de la résistance,

OUI Quelques actions de résistance à Asnières la Giraud ont eu lieu.

Sans donner de nom,
une famille a accueilli et caché jusqu'à la fin de la guerre et au péril de tous, un jeune Basque, réfractaire au Service du Travail Obligatoire. Avec son accent très marqué, il ne pouvait pas passer inaperçu et cette situation était connue de tout le voisinage. Ils ont aussi caché pendant trois jours, un rescapé du massacre de Château Gaillard, en août 1944 avant qu’il ne soit HÉLAS pris en charge par la Résistance.

Ces personnes d’Asnières se sont aussi distinguées en accueillant pendant plusieurs mois, plusieurs familles du Nord de la France lors de l’exode de juin 1940. D’autres familles également, s’y sont réfugiées, pendant l’hiver 1944/1945, venues de Marennes et de Bourcefranc, lorsque les Allemands, depuis l’île d’Oléron, envoyaient des obus sur le clocher de Marennes.

Pour ne pas partir en Allemagne, un appelé s’est réfugié chez des personnes à quelques dizaines de kilomètres d’ici, tandis que son voisin s’évadait du chantier du mur de l’Atlantique, et retournait dans la ferme familiale avec tous les risques que cela comportait ; un simple contrôle d’identité pouvait l’envoyer, lui et les siens, en déportation dans un camp de la mort.

Au sein de la commune, un homme eut un rôle important, aidé en cela par sa situation particulière; c’était un relais pour tous ces réfractaires, pour ceux qui fuyaient une probable arrestation (résistants, juifs, communistes) qui voulaient rejoindre le maquis. Il a aidé aussi les pilotes alliés abattus à rejoindre l’Angleterre. Il a renseigné la résistance sur les horaires de passage de train de munitions pouvant être une cible éventuelle pour des sabotages où une attaque par l’aviation Alliée.

D’autres également, ont eu des actions de résistance importantes, parfois à un haut niveau ; actions reconnues officiellement, mais dont les circonstances ont disparu en raison de la modestie de leurs auteurs, et la disparition progressive des témoins de l’époque.

Réceptions nocturnes de parachutages d’armes et munitions dans une commune voisine, contacts et coordination des réseaux, renseignements à destination de Londres, préparation de la Libération et organisation de la future administration…

Les formes de résistance ont été multiples et un simple renseignement où toute autre action aussi modeste soit-elle pouvait se révéler très précieuse pour ceux qui se battaient pour notre liberté. Il y eu probablement un nombre appréciable de gestes de ce genre, mais connus du seul environnement familial où très proche


Il y eu par exemple, ce parachutiste, repéré dans sa chute en plein jour et recherché par les soldats Allemands, mais caché jusqu’au lendemain dans une famille Asnièroise, avant d’être orienté vers le réseau local de résistance. D’autres personnes avaient très vite enterré le parachute espérant dissimuler ce parachutage accidentel ou programmé. Il y eu aussi des renseignements et des sabotages de la part des civils requis pour remettre les pistes du camp de Fontenet en état après les bombardements de décembre 1943 et de mars 1944.

 

A travers ces quelques mots évoquant la Résistance, sans nommer les Résistants de notre commune, je sais que certains Asniérois ont tout fait pour aider et sauver des hommes. Des alliés se sont cachés chez eux, et qu’ils nourrissaient. Ils veillaient sur eux tout en sachant qu’ils pouvaient être dénoncés.

Ce sont des hommes et des femmes de notre commune qui ont eu la volonté de combattre pour libérer la France. Ils ont eu un courage exemplaire, sans peur, sans fierté, dans le silence le plus total, ils ont combattu à leur manière devant ces troupes Allemandes lors de l’occupation.


Aujourd’hui, je profite de ce 8 mai pour accentuer le courage des résistants et en particulier des résistants Asniérois, je tiens aussi à souligner leurs actions exceptionnelles et inhabituelles.
Comme pour nos 6 héros morts pour la France, que ces résistants (connus ou inconnus) ne soient jamais oubliés, ayons une pensée pour eux.
Aujourd’hui, chez nous, nous sommes en paix, cependant ces résistants ont aussi participé à la construction de la PAIX et à la France LIBRE

Le maire

 


CÉRÉMONIE DU 11 NOVEMBRE 2018
Les héros honorés comme il se doit.
Comme dans toute la France, à 11h, sous le son des cloches de l’église SainT-Médard, un cortège de plus de 200 personnes est arrivé au monument aux morts de la commune.

Cortege1 l
Un cortège avait été formé pour célébrer la fin du centenaire de la commémoration de la Grande Guerre 14-18 par les Asniérois, par les familles des 42 hommes tombés au combat, par la représentante des médaillés militaires, par le maire honoraire, des élus municipaux, par la gendarmerie, par des pompiers volontaires de Saint-Hilaire-de-Villefranche , et par plus d’une quarantaine d’enfants des écoles avec leurs professeurs. M. Émile LUSIGNAN représentant Monsieur le Député Jean-Philippe ARDOUIN est venu déposer une gerbe ce jour pour nos guerriers asniérois.

Gerbe1 l
Cette cérémonie fut musicalement réalisée avec la présence de l’ADMS de Saint-Hilaire.
Il y avait tant à dire… la cérémonie a duré une heure, suivie d’un verre de l’amitié au foyer rural, lieu où l’on pouvait découvrir une mini-exposition préparée par les membres de l’Association du Patrimoine.

Obus lObus
Cette année, notre cérémonie a commencé par le son des cloches de l’église Saint-Médard.

Une circulaire venant de l’État est arrivée dans toutes les communes de notre pays, en demandant (entre autres) de faire sonner les cloches de toutes les églises de France lors de ce grand jour, la fin du centenaire 14-18.
Et oui ! Comme lors du 11 novembre 1918 à 11h, toutes les cloches de notre FRANCE se sont mises à sonner.

Ce geste est avant tout un message de recueillement, un message d’union et de communion.
Tous ces hommes ont mérité un hommage remarquable et exceptionnel.
Enfin, toute la France a fait un geste humain envers des personnes tombées pour l’avenir de notre patrie.
Le maire s’est exprimé à plusieurs reprises avec des messages venant du cœur :

« …Aujourd’hui, on célèbre la fin du centenaire de cette grande guerre et tout est fini

ET BIEN NON !

Le 11 novembre est un moment que l’on ne doit pas effacer de nos mémoires,
le 11 novembre ne doit pas être gommé de nos calendriers.
Le 11 novembre doit être gravé dans nos cœurs et ceux de nos enfants

Surtout que ces poilus ne tombent jamais dans l’oubli et dans l’ignorance

Que le 11 novembre soit présent à jamais dans la tête des futures générations

Tous ces hommes, morts pour NOUS, méritent de la reconnaissance, de la gratitude pour l’éternité … »

Le nombre à retenir à Asnières-La-Giraud est 42 ;  42 jeunes Asniérois volontaires au combat, de ce fait,

-42 roses mauves ont été déposées par les enfants lors de l’appel aux morts,
couleur mauve puisque cette couleur exprime la reconnaissance et le souvenir.

Croix l
Ensuite, les enfants se sont donné la main pour exprimer la paix en étant tout proche des crois blanches.

-Un massif de 42 pensées avait été dressé à cette occasion (devant les 42 croix blanches), toutes portant un nom d’un héros puisque nous pensons toujours à nos guerriers de notre commune.
Hélas , en raison du vent , nous n’avons pas pu allumer les 42 bougies...
Leurs flammes devaient symboliquement, en se consumant, exprimer l’idée du sacrifice.

Autre moment émouvant avec des jeunes enfants des écoles qui ont chanté la Marseillaise...

Marseillaise l 2

Le discours du Chef de l’État a été lu par Mme TEXIER 1ère adjointe, et à l’appel des morts, l’âge de nos soldats a été annoncé.
La cérémonie s’est terminée avec ces mots :

…. « Aujourd’hui, tous ensemble, dans toute la France, avec chagrins, peines et souvenirs
nous sommes ravis d'honorer nos hommes morts pour nous TOUS.
En nous disant : plus jamais cela et gardons la paix !
Que les différents peuples de ce monde soient aujourd’hui des bâtisseurs de la paix… »

----------------------------------------------

LES CLOCHES  VONT-ELLES SONNER
Le 11 NOVEMBRE 2018 à 11H,
comme le lundi 11 novembre 1918 à 11H ?

Une première bonne nouvelle  en octobre 2017 :

Un DÉBAT a eu lieu dernièrement à l'Assemblée Nationale...

Où en sommes-nous par rapport à la demande du maire 
voulant faire sonner toutes les cloches de France lors du prochain 11 novembre ?
-FIN DU CENTENAIRE de la première guerre-
Le maire a contacté toutes les personnalités et notamment le Président de la République.
Les réponses sont flatteuses...

Le 13 décembre 2017,
on a parlé de cette initiative dans une commission à l'Assemblée Nationale.
Regardez jusqu'au bout la vidéo en cliquant sur le lien ci-dessous :

http://videos.assemblee-nationale.fr/video.5327177_5a30e2dc97106

On dit bien que c'est une bonne initiative... À SUIVRE.

On parle de notre commune à l'ASSEMBLÉE NATIONALE.

Eglise

UNE DEUXIÈME BONNE NOUVELLE   
OUI les cloches vont sonner dans toute la FRANCE :

ce Jeudi 24 octobre 2018, une CIRCULAIRE venant 
de l'État est arrivée dans toutes les mairies de FRANCE,
annonçant de faire sonner TOUTES  les cloches de nos églises 
le 11 novembre 2018 à 11h pour honorer ces hommes morts pour NOUS

 

COMMÉMORATION DE LA FIN DU CENTENAIRE
DE LA GRANDE GUERRE 1914-1918

"Ne jamais oublier, toujours célébrer"

 

INVITATION 

- aux Asniéroises, aux Asniérois,

- aux familles (connues en 2014) ayant un lien de parenté (descendants directs ou indirects) avec un des 42 héros d’Asnières-La-Giraud (et n'ont pas reçu d’invitation).

Ces descendants sont cordialement invités à cette cérémonie commémorative.

Monsieur le Maire et le Conseil Municipal vous invitent à commémorer la fin du centenaire  le 11 novembre 2018,
                                         en présence de différentes autorités.

Rendez-vous le dimanche 11 Novembre 2018 dès 10h30 sur la place du foyer rural pour former un cortège. 

Départ du cortège à 10h40 afin de se rendre au Monument aux Morts à 11h sous le son des cloches.

- Sonnerie des cloches au début de la cérémonie (à 11h précisément, pendant 11 minutes).

- Divers discours. 

- Dépôt de gerbes par la municipalité.

- Dépôt d’une rose à chaque héros par les enfants.

- Chant de la Marseillaise par les enfants.

- La cérémonie se réalisera avec les musiciens de l’ADMS (École de musique de St-Hilaire).

- Mini-exposition au foyer rural

 

Comme tous les ans  depuis le début du centenaire, 

42 croix blanches seront dressées avec le nom de chaque héros,

sur un massif avec 42 pensées.
Cette année, 42 petites bougies seront allumées.

« A nous, adultes, de perpétuer les vraies valeurs auprès de notre jeunesse »

« Sauvegarder nos traditions, nos rituels , est essentiel » 

 

A l’issue de cette cérémonie, un vin d’honneur sera servi dans la salle du foyer rural.

 

  L’Équipe Municipale et Le Maire

 

CÉRÉMONIE DU 8 MAI 2018

Le 8 Mai 2018, une cérémonie commémorative

Un seul mot dans le discours personnel du maire : PAIX.
Il commença son discours par des paroles de BARBARA :

« que jamais ne revienne le temps du sang et de la haine »
La Paix était représentée par une branche d'olivier, sur le pupitre.

Ci-dessous des extraits du discours :

…Aujourd’hui encore !
On voit au quotidien dans notre monde des attitudes dépressives : des violences, des conflits,
des carnages, des disputes, des bouillonnements, des troubles, des agitations, des querelles, des désordres,
de l’agressivité et des attentats, voire même la guerre.
Ces nombreux faits de plus en plus grandissants m’interpellent.
Ne serions-nous plus capable, quelle que soit notre place sur cette Terre, de vivre avec la paix, de vivre en paix ?

Il est vrai !
Il est vrai pour nous les hommes de toutes nations que l’acquisition de la paix suppose un long travail
de réconciliation tout d’abord avec soi-même, avec l’autre et avec les autres.
Cela demande patience, persévérance, beaucoup de sacrifices et d’efforts pour l’homme…

Aujourd’hui, j’ai un seul message :
Malgré les différentes pensées politiques, religieuses et autres... de chacun,

essayons tous de cultiver la PAIX dans ce monde et arrêtons de construire la guerre !


 

Plaque 8 5 19


 

Discours 8 5 20

Aux héros d’Asnières

Votre nom et votre prénom ne doivent jamais disparaître.
Aujourd’hui, ils sont remis sur votre rosier, cette plante qui signifie
HONNEUR, AMOUR, BEAUTÉ
Par ce geste, où que vous soyez, sachez que les Asniérois d’aujourd’hui pensent fortement à vous :

Jean, Gaston, Pierre, Raymond, Pierre, René
Vous ! Vous vous êtes battus pour vouloir la paix
Vous avez été des hommes remarquables et sachez que vous resterez inoubliables.

PAIX à votre âme.                                         Le Maire 

 

CÉRÉMONIE DU 11 NOVEMBRE 2017 

Le 11 novembre à Asnières-La-Giraud

Avec le souvenir de nos héros

Avec un point d’honneur à la gendarmerie
Avec des informations sur sa requête nationale

Tout proche des 42 croix dressées à côté du monument aux morts, portant chacune le nom d'un héros mort pour la France et tout proche d’un massif de 42 pensées, un public Asnièrois était présent à ce rendez-vous, avec cette année la présence du Lieutenant de gendarmerie HALLEZ Arnaud, de Mme MASSERON représentante des Médaillés Militaires ( de la 416ème section des militaires) et de M. GAUCHET représentant l’Association des Anciens Combattants et Victimes de Guerre.
Comme tous les ans, le maire a lu un discours très personnel sur cette guerre et sur ces hommes tombés pour notre liberté.
Dés le début de ses quelques mots , il insiste pour que la mémoire perdure :
« Le 11 novembre est un moment que l’on ne doit pas effacer de nos mémoires,
le 11 novembre ne doit pas être gommé de nos calendriers.
Le 11 novembre doit être gravé dans le cœur de nos enfants,
que le 11 novembre soit présent à jamais dans la tête de nos futures générations ».
Dans un deuxième temps le maire a tenu à mettre à l’honneur la gendarmerie nationale avec la présence du lieutenant :

«  Les gendarmes sont aussi des soldats qui œuvrent tous les jours pour notre sécurité. Ces hommes ne sont pas là uniquement pour nous pénaliser, pour nous punir… Ils travaillent pour tisser une vie sociale dans nos ruralités. Ils sont à nos côtés à tout moment difficile . Ils ont la charge d’un service de proximité, ils restent à tout instant proches et au service de la population (24h/24) et ils font un travail remarquable, extraordinaire… bref !un travail dont je suis admiratif… un travail qui HÉLAS ! peut les placer en insécurité.

Encore aujourd’hui, on voit trop souvent des gendarmes qui perdent la vie lors d'une mission ou intervention Il faudrait que cela cesse.

Aujourd’hui , des gendarmes meurent pour nous TOUS comme hier nos hommes ont perdu la vie lors de la Grande Guerre 14-18 pour notre liberté.
Au nom des élus et de la population de la commune, le maire tient à dire UN GRAND MERCI à la gendarmerie ( dans le sens large du terme) et il demande d’applaudir tous ces hommes pour leur professionnalisme, pour leur dévouement ... et avec un engagement exceptionnel ,tout cela pour le bien-vivre de nous TOUTES et de nous TOUS. »

11-11-2017-discours

Dans un troisième temps, le maire informe qu’il espère toujours entendre toutes les cloches de France le 11 novembre 2018 à 11h pendant 2min30.

« Souvenez-vous en novembre 2014, en ce même lieu , avec la présence des familles de nos 42 héros , nous étions plus de 150 personnes, j’ai lancé un message destiné à tous les maires de la France, c’était un défi en quelque sorte :  faire sonner toutes les cloches de toutes les églises de France, le 11 novembre à 11 heures pendant 2min30 et (cerise sur le gâteau) faire aussi sonner un clairon. »

Le maire expliqua ce jour :

« Ce défi est toujours d’actualité, je persiste, je diffuse mon message auprès de la presse écrite, des radios ... et comme depuis juin de cette d’année 2017, un nouveau gouvernement est en place, donc j’ai contacté 10 hommes politiques dont Monsieur le Président de la République »

Le maire commenta : «  les réponses sont toutes touchantes, très aimables à mon égard mais ce n'est plus le temps des flatteries!
Maintenant, le maire souhaite fortement que les responsables de notre pays puissent acter officiellement sa requête par une simple circulaire adressée à tous les préfets et que ces derniers fassent passer le message à tous les maires de notre France pour novembre 2018.
Le maire fit remarquer :

« C’est simple à mettre en place et de plus il n’y a aucun besoin financier. »

« Je sais que depuis 2014, année de mon premier message, des cloches sonnent un peu partout en France alors je garde espoir d’entendre toutes les cloches de notre pays le 11 novembre 2018 à 11 h pour honorer comme il se doit nos hommes, nos guerriers ».
Il ajouta :

« Ce serait un temps fort pour terminer TOUS ENSEMBLE la fin de la commémoration du centenaire de la guerre 14-18 ; » à suivre...

11-11-2017-11h

Un verre de l’amitié fut servi au foyer rural à la suite de cette cérémonie qui fut aussi musicale avec la présence des musiciens de l’école de musique de Saint Hilaire de Villefranche (ADMS).

Et les cloches ont sonné à la volée

 

CÉRÉMONIE DU 8 MAI 2017

 

De gauche à droite sur la photo :

M. Jean-Pierre GAUCHET , Président cantonal des Anciens Combattants

Mme Marylène TEXIER, première Adjointe

M. Christian FERRU, le Maire

Mme Christiane MASSERON très concernée par cette commémoration

8 05 2017 l

Medailles 1

Medailles 2


 

 

CÉRÉMONIE DU 11 NOVEMBRE 2016 :

-COMMÉMORATION DU CENTENAIRE DE LA GRANDE GUERRE 1914-1918

-INVITATION aux Asniéroises, aux Asniérois et aux familles ayant un lien de parenté (descendants directs ou indirects) avec l’un des 42 Poilus d’Asnières la Giraud.
Monsieur le Maire, le Conseil Municipal et l’Association des Anciens Combattants et Victimes de Guerre vous invitent à commémorer le 11 novembre 1918.
Les descendants, identifiés en 2014, de nos 42 hommes morts pour la France sont aussi cordialement invités à cette cérémonie.

Rendez-vous le 11 Novembre 2016 à 9h45 devant la mairie pour former un cortège qui se rendra au Monument Aux Morts.

- Discours.
- Dépôt de gerbe par la municipalité.
- Déroulement de la cérémonie avec les musiciens de l’ADMS (école de musique de St Hilaire).

Présence de 42 croix blanches avec les patronymes des héros.
- Massif, orné de 42 pensées, devant les croix blanches.
- Sonnerie des cloches à la fin de la cérémonie (vers 11h).

A l’issue de cette cérémonie, un vin d’honneur sera servi dans la salle du Foyer Rural
où vous pourrez également découvrir une nouvelle exposition philatélique, préparée par Monsieur ADAM Claude

Novembre 2016:
Une nouveauté ,un jeune écolier a lu un poème qu'il avait choisi.
Un jeune qui fut  sensible à cette cérémonie,
Merci pour son intervention que le public a aimée. 

Le maire, lors de son discours personnel a évoqué, souligné ,  la courte vie de Paul Ravion
décédé lors de cette guerre.  
Pour cette occasion, nous avons eu la présence de 18 sapeurs pompiers volontaires de
Saint Hilaire de Villefranche.
"Ils  sont des héros , ils sauvent des vies"... : expliqua le maire lors de son intervention.


 

 

CÉRÉMONIE du 8 MAI 2016

 

Devant la mairie, ce 8 mai à 10 heures, Monsieur le Maire, le Conseil Municipal et un jeune militaire accueillaient la population asniéroise pour commémorer la fin de la Seconde Guerre mondiale en Europe  ; la capitulation de l'Allemagne nazie a en effet été signée à Reims le 7 mai et contresignée à Berlin le 8 mai 1945.

Le cortège a marché avec sérieux jusqu'au Monument Aux Morts où une gerbe et des fleurs ont été déposées par des élus et des enfants. L'école de musique (l’ADMS) de Saint Hilaire de Villefranche accompagnait cette cérémonie.

Marseillaise l
Comme tous les ans, en plus du discours officiel, M. le Maire évoque l’historique d’Asnières et notamment la vie des soldats asniérois. Cette année, il a évoqué, avec l'appui d'archives, la fin tragique de Gaston David MENDÈS-BONITO , l'un des six héros morts pour la France gravés sur le monument. Après son arrestation brutale par la gestapo en fin janvier 1944 sur la commune, ce médecin militaire est précipité, le 2 juillet 1944, dans le terrible Train de la Mort à Compiègne, pour Dachau  ; trois jours d'enfer plus tard il fut gazé.

39 45 mam l
«Des hommes qui ont vécu l’horreur  pour NOTRE libération»

Un verre (du souvenir), offert au foyer rural, a clos cette cérémonie.

Avec des sincères remerciements aux présent(e)s en l’honneur de ce grand jour.

 

La municipalité.

 

-CÉRÉMONIE du 11 NOVEMBRE 2015 :

Les élus remercient chaleureusement les personnes qui sont venues à la cérémonie au Monument Aux Morts.
Deux nouveautés cette année :
- un massif de 42 pensées placées tout près des 42 croix blanches représentant chaque poilu mort pour la France

Discours

photo : la commission SIC
- la présence d’une vingtaine de soldats du feu (St Hilaire et St Jean), des soldats qui sont aussi des héros ;
ces derniers étaient tous en uniforme et sous le commandement du lieutenant Gilles GARNIER.

Dsc 1965
photo : la commission SIC

Comme tous les ans, la cérémonie a été vivante, avec un texte personnel du Maire.
Le texte officiel du ministre chargé des Anciens Combattants a été exprimé par la première adjointe.
Merci aux musiciens de l’école de musique de St Hilaire qui sont venus accompagner ce moment de partage.
Ce moment de recueillement s'est terminé par la sonnerie des cloches pendant 2 min 30
 et à la salle du foyer rural le verre de l’amitié était au rendez-vous.
Merci à toutes et à tous.

Au 11 novembre 2016, encore plus nombreux !

L’équipe municipale
 

CÉRÉMONIE du 8 MAI 2015:

Au monument aux morts

Un rosier pour chacun de nos héros

8 mai 1945 :«Je suis un soldat qui rentre du front, je voudrais témoigner par cette lettre des atrocités de cette guerre, souhaiter aux générations futures de ne jamais avoir à revivre de tels moments, et de tout faire pour que cela ne recommence jamais ...»

8 mai 2015, 70 ans se sont écoulés, une réponse des nouvelles générations :
Nous avons bien reçu ton courrier et l'avons lu avec émotion et attention, mais sommes au regret de te dire que personne ne t'a écouté.

Hier encore nous faisions la guerre, au Vietnam ou en Algérie, en Corée ou en Croatie, aux Malouines ou en Palestine. Aujourd’hui on se bat toujours, en Ukraine ou au Mali, en Afghanistan ou à Paris (on est tousCharlie).

On tue, on torture, on affame, on détruit. Finalement ce sont les mêmes horreurs qui sont reconduites. Mais faut-il, au nom de la paix, laisser se perpétuer des massacres, des génocides, des manquements flagrants aux droits de l’homme ? Faut-il se féliciter de la vente d'armes aux quatre coins du monde, ou faut-il y voir dès maintenant un signe que le pire peut revenir. Comment prendre en compte l'histoire, et les clefs qu’elle nous apporte pour préparer l'avenir ? Une réponse serait de faire confiance en la nature humaine, mais au risqued’obtenir le pire ...

Le paradoxe n'est-il pas que pour espérer atteindre l’idéal de la paix, l'homme a toujours fait la guerre ?

Revenons à Asnières où, avec des conditions météorologiques plutôt incertaines, nous avons commémoré le soixante-dixième anniversaire de la fin de cette guerre 39-45.

L'éclaircie matinale a permis au cortège composé d'une cinquantaine de personnes de se rendre calmement au monument aux morts , lieu nettoyé , «rafraîchi» et préparé par les agents des services techniques.

La cérémonie débuta par un hommage rendu par le Maire, passionné d’histoire, aux six Asniérois morts pour la France durant cette seconde guerre mondiale, avec des précisions sur les circonstances de leur mort et le climat régnant dans la commune pendant cette sombre période.

08 05 2015 l

photo : la commission SIC

En signe de gratitude, en hommage aux six disparus, six rosiers mauves (cette couleur est le symbole de la reconnaissance) ont été plantés par des élus.

Commemoration 08 mai l

photo : la commission SIC

Après le discours officiel prononcé par Marylène TEXIER, première adjointe, la fanfare de l'ADMS entonna la Marseillaise, clôturant ainsi cette cérémonie.
Un verre de l'amitié a été servi au foyer rural, où nous avons en même temps admiré une collection de timbres captivante présentée par M. Claude ADAM.
Les élus se sont retrouvés, comme de coutume chez Sophie MATHIEU pour la collation du midi (avec les deniers personnels).

Remerciements à tous les participants pour ce soixante-dixième anniversaire, et espérons vivement que la paix s'installe au plus vite dans le monde.-

 

NOVEMBRE 2014

Pour le 11 novembre 2014, j'ai demandé aux collègues maires
de la communauté de communes Vals de Saintonge (soit 112 communes)
de faire sonner les cloches des églises le 11 novembre à 11h
Plusieurs dizaines de communes m'ont suivi dans cette initiative.
De plus, les médias (le Parisien, France 3, France bleu...)
ont diffusé cette initiative si bien que des cloches ont sonné
un peu partout en France
J'ai demandé que ce geste soit répété pendant ces 4 années à venir.

Mon objectif :
Faire sonner TOUTES les cloches du pays le 11 novembre 2018 à 11h
comme le jour de la fin de la grande guerre le 11 novembre 1918 à 11h

                  Le Maire  Christian Ferru


 

Gerbe 1
 


 


 


 


 


 


 

photo : la commission SIC

JOURNÉE DU 11 Novembre 2014 :
Plus de 200 personnes présentes autour du monument aux morts.
Bien entendu, la famille des défunts ont répondu positivement à cet appel.

Le clairon était au rendez-vous et les cloches sonnèrent un peu avant 11 h.
Un village heureux d'honorer ses enfants morts pour nous TOUS.

Plus de 150 personnes  au foyer rural pour découvrir la petite exposition et diaporama. 
Le verre de l'amitié fut servi...
France 3 fut sur place pour diffuser cet évenement sur la chaine.


-COMMÉMORATION du CENTENAIRE de la GRANDE GUERRE 14-18  

À Asnières-la-Giraud, lors de la cérémonie du 11 novembre prochain, les élus veulent honorer les hommes
qui sont tombés pendant la guerre 14-18 , en invitant, entre autres, les familles de ces  héros. 
De ce fait, si vous avez un aïeul Asniérois qui est tombé pendant la guerre 14-18 , 
et que vous n’avez pas encore reçu de courrier de la Mairie d’Asnières-La-Giraud,
nous vous demandons de prendre contact avec le secrétariat, afin de vous faire connaître,
par téléphone au 05 46 59 07 05, ou en adressant un mail: asniereslagiraud@mairie17.com.

 

Actuellement, sur la commune, des dizaines de personnes, descendantes directes ou indirectes
des 42 hommes morts pour la France, ont été retrouvées et contactées.
Par avance, nous vous remercions de votre soutien et de votre aide, afin qu’ensemble
nous puissions réaliser une cérémonie remarquable. Sont invités à cette cérémonie
les descendants directs et indirects des Poilus, ainsi que toutes les personnes qui souhaitent
commémorer cet événement avec nous. Le 11 novembre est avant tout une journée du SOUVENIR.
Ensemble, nous devons avoir une pensée pour tous ceux qui se sont battus.
C’est la moindre des reconnaissances. Ces hommes méritent un hommage. 
42 croix blanches seront placées avec les noms des Poilus nés sur la commune, et une fleur
( fournie par la commune et placée éventuellement par un enfant présent )
sera déposée devant chaque croix.

Croix 2

photo : la commission SIC

Déroulement de ce 11 novembre 2014 :

-Etre présent(e) devant la mairie à 9h45 pour former le cortège
qui ira au Monument Aux Morts (10h) ; discours et dépôt de gerbes par la municipalité.
La cérémonie se déroule avec les musiciens de l’école de musique de Saint Hilaire-De-Villefranche.

-A l’issue de cette cérémonie, vous êtes invité(e) à prendre le verre de l’amitié
au foyer rural où un diaporama évoquera ces soldats de 14-18.

Nous comptons sur vous. 

Cordialement, 

les membres du Conseil et
le Maire  Christian FERRU

 

-CÉRÉMONIE du 8 MAI 2014

Monsieur le Maire, le Conseil Municipal et l'Association des Anciens Combattants et Victimes de Guerre vous invitent à commémorer le 8 Mai 1945:

-rendez-vous jeudi 8 Mai, à 10 h, devant la Mairie, pour former un cortège qui marchera jusqu'au Monument Aux Morts.

-10h 15: discours et dépot de gerbe.

L'École de musique ( l'ADMS ) de Saint Hilaire de Villefranche accompagnera cette cérémonie.

Un vin d'honneur sera ensuite offert au Foyer Rural.

-Les enfants sont invités à nous rejoindre ( une invitation a déjà été donnée à chaque élève ).

 

CONFÉRENCE (2014)

En liaison avec la commémoration du 8 Mai, le mardi 06 Mai 2014, à 20h 30 au Foyer Rural, un "Ancien" de la commune a donné une conférence sur le thème:

la guerre 39-45 à Asnières La Giraud.

 Cette soirée vous a été proposée par l'équipe municipale et les membres du Foyer Rural.

Conference gc  

photo : la commission SIC

"C'est un devoir de mémoire " nous a confié M. Guy CHARTIER en préambule de son exposé.
Né en 1931, il avait huit ans au début de la seconde guerre mondiale.
Ses souvenirs sont restés précis et, à la veille des 70 ans de la fin de cette guerre, il tenait à nous faire partager ce qu'a pû être le quotidien des habitants de la commune d'Asnières La Giraud pendant cette période.
Un témoignage poignant auquel sont venues assister une soixantaine de personnes...
Du bombardement du camp de Fontenet à celui du train en gare d'Asnières, en passant par les actes de bravoure de la Résistance, ce récit nous a captivés pendant deux heures.
Merci M. CHARTIER pour l'authenticité de votre témoignage.
Pour comprendre le présent et anticiper l'avenir, il est souvent important de connaître son passé.

Date de dernière mise à jour : 09/05/2022

Ajouter un commentaire